top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCentre Chiro Valleyfield

L'Ergonomie au volant

Que vous travaillez sur la route ou que vous prévoyez partir en voyage avec votre automobile, prenez-vous le temps de correctement vous installer dans l’habitacle de votre voiture ? Loin d’être anodine, notre posture de conduite est liée à une augmentation de certains problèmes musculaires et articulaires (douleur au bas du dos, raideur au cou, aux épaules). Les douleurs liées à la conduite sont influencées par nos habitudes de posture, par l’ergonomie du véhicule et par la vibration du véhicule transmise à notre colonne.


Pour prévenir les blessures tout comme pour vous aider à soulager une problématique, nous vous expliquons comme optimiser votre posture en voiture étape par étape!





1. Ajuster la hauteur du siège : montez l’assise du siège pour que les hanches (fesses) soient au même niveau que les genoux. Pour diminuer la pression sur le bas du dos, on évite d’avoir les hanches calées plus basses que les genoux.


2. Position avant-arrière du siège : avancez suffisamment le siège pour pouvoir toucher avec le pied en entier aux pédales. On souhaite également pouvoir changer le pied de pédale sans avoir à lever le talon du sol.


3. Angle du coussin de siège: inclinez le banc du siège pour obtenir un bon support au niveau des cuisses. Celles-ci doivent être reposées en entier sur le banc sans que le siège ne compresse l’arrière des genoux (associée à une diminution de la circulation sanguine au pied).


4. Angle du dossier : une inclinaison du dossier de 100 à 110 degrés offrirait une meilleure absorption lombaire des vibrations de la voiture et diminuerait ainsi les risques de blessures aux disques vertébraux.


5. Ajuster le support dorsal : si votre véhicule le permet, ajustez le support dorsal afin de sentir une pression égale sur l’ensemble du dos. Afin de bien distribuer le poids du corps et d’éviter de mettre de la pression sur une zone précise de la colonne, il ne devrait pas y avoir d’espace libre ou de point de pression ressenti.


6. Ajustement du volant : ajustez le volant pour que son centre soit à environ 25-30 centimètre de la poitrine, ceci correspond à la distance optimale pour le déploiement des coussins gonflables. À cette distance, le bras devrait facilement rejoindre le volant sans avoir à se pencher vers l’avant.


7. Ajustement de l’appui-tête : le haut de l’appui-tête devrait être au même niveau que le dessus de la tête pour prévenir les blessures au cou en cas de collision.


8. Utiliser les appuis bras au possible : lors de plus longue route, n’hésitez par à utiliser les appui-bras du véhicule pour pouvoir détendre vos épaules


9. Prendre des pauses pour éviter de dépasser la limite (2h) : même sans bouger, nos muscles doivent contracter pour maintenir notre posture statique. Se dégourdir lors d’une plus longue route permet de récupérer et de donner un repos aux muscles sollicités.


10. Ne pas lever de charge lourde directement après un trajet : avant de lever une charge après avoir conduit, prenez de 5 à 10 minutes pour reposer la région lombaire. Il a été démontré que la vibration du véhicule fatigue les disques vertébraux et augmente les risques de blessures après un trajet.





Vous appliquez l’ensemble de ces astuces et vous ressentez toujours de la douleur ? Votre corps nécessite peut-être un coup de pouce et une évaluation plus complète de la problématique. Votre chiropraticien est un professionnel de la santé de première ligne formé pour vous aider à évaluer ce type de problème, n’hésitez pas à communiquer avec nous!

 

(1) Canadian Center for Occupational Therapy, Driving and Ergonomics. 2018. Available from : https://www.ccohs.ca/oshanswers/ergonomics/driving.html

(2) Brenda Mallat, BHK, CCPEE, Ergonomist. Occupational Health Clinic for Ontario Workers. Ergonomics and Driving.

(3) association chiropratique canadienne

935 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page